Le magnétiseur

Le magnétiseur est donc un praticien en soins énergétiques qui utilise un fluide particulier appelé “magnétisme” pour soulager les maux des personnes qu’il reçoit.

  • Quel est son rôle ?
  • Quelle est sa formation ?
  • Tout le monde peut-il devenir magnétiseur ?

Le but de cet article est de répondre à ces questions et à quelques autres pour mieux comprendre ce qu’est vraiment un magnétiseur.

 

Le rôle du magnétiseur

Pour éliminer les perturbations du flux énergétique qui ont entraîné le ou les problèmes de la personne, le magnétiseur va rééquilibrer le champ magnétique de celle-ci. Ainsi, il va éliminer les blocages qui empêchent certaines énergies de bien circuler. C’est lorsque cette circulation sera rétablie que le magnétisme parviendra au but désiré.

Afin de pouvoir utiliser l’énergie magnétique de façon optimale, le rôle du magnétiseur est également de veiller à ce que la personne se sente bien et en confiance tout au long de la séance de magnétisme. Pour cela, il doit aussi être disponible pour répondre de façon objective et précise à toutes les questions que la personne est susceptible de lui poser.

 

La formation du magnétiseur

Un apprentissage souvent empirique

Comme la profession n’est pas réglementée en France, il n’est pas nécessaire de justifier d’un quelconque diplôme pour s’installer comme magnétiseur. En effet, beaucoup de praticiens ont eu l’occasion d’apprendre les différentes techniques de soin auprès de membres de la famille possédant le même don, ou auprès d’autres magnétiseurs. Ensuite, à force d’entraînement et de patience, ils affinent leurs perceptions et sont en mesure d’identifier et de traiter de nombreux problèmes. 

ésoterisme

Certaines personnes appartenant au corps médical ou paramédical comme des médecins acupuncteurs, des ostéopathes ou des kinésithérapeutes, peuvent aussi utiliser le magnétisme en complément de leur pratique habituelle.

Enfin, il peut aussi être associé à d’autres pratiques énergétiques, comme la lithothérapie (utilisation des minéraux) par exemple.

En ce qui me concerne, j’associe mes compétences en magnétisme à mes connaissances des arts ésotériques(essentiellement en magie blanche).

Se former pour devenir magnétiseur

Depuis quelques années, il existe des organismes qui proposent des formations de magnétiseur, comme l’Institut français du Magnétisme, à Toulouse. Son cursus se déroule en deux sessions de deux jours et demi.

  • Une formation de praticien(ne) en magnétisme : le but est de transmettre des techniques aux participants afin qu’ils puissent les utiliser pour traiter différents problèmes.
  • Une formation en soins éthériques : plus pratique que théorique, cet enseignement est basé sur la perception énergétique et sur celle de l’aura. 

Suivre une formation peut également aider à prendre confiance dans ses propres capacités à soigner et à utiliser le magnétisme. D’autre part, il est possible d’apprendre les techniques dans de nombreux livres écrits sur le sujet. Par contre, s’entraîner à développer ses perceptions sera plus aisé au contact de personnes qui ont déjà une certaine expérience. Des magnétiseurs professionnels organisent d’ailleurs des stages dans ce sens. Avant de commencer à aider d’autres personnes, il est important que le praticien ait suivi une démarche personnelle. Ceci pour éviter de transférer ses propres problèmes sur ses patients. Ainsi, il peut effectuer une formation en psychologie ou en coaching. De plus, celle-ci lui donnera les outils et les compétences nécessaires pour accompagner avec bienveillance certains patients particulièrement fragiles émotionnellement.

Un travail à distance ou à domicile

2 méthodes différentes : un résultat identique

Il semblerait que tout le monde possède plus ou moins de magnétisme. La différence avec un magnétiseur professionnel, c’est que celui-ci en a pris conscience. De ce fait, il s’entraîne pour le développer et s’en servir. Il possède aussi une certaine sensibilité qui lui permet de mobiliser cette capacité. Le magnétiseur travaille de 2 façons :

magnétisme à distance
  • Soit à distance, en touchant une ou plusieurs photos de la ou des personnes concernées.
  • Soit à domicile, chez la personne ou à son cabinet. Dans ce cas, il laisse ses mains à petite distance de celle-ci. 

Que ce soit à distance ou chez la personne, il a la capacité de sentir les blocages qui empêchent l’énergie de circuler. Son objectif est de les lever pour parvenir au résultat désiré : aider la ou les personnes. Pour cela, il utilise l’énergie magnétiquequ’il possède en lui. 

Il n’existe pas une méthode meilleure que l’autre. En effet, qu’il travaille sur une photo ou sur une personne, l’énergie ne change pas. Cette énergie circule de ses mains vers la personne, peu importe la distance, la photo n’étant qu’un simple intermédiaire. Les résultats obtenus dépendent uniquement de la réceptivité (faculté à recevoir l’énergie) de chacun.

Une mise en condition necessaire

Ainsi, le magnétiseur ressent de la chaleur au travers de ses mains qui vibrent. Souvent, on l’associe à un “guérisseur”. En effet, autrefois, certains guérisseurs ou rebouteux de nos campagnes utilisaient l’énergie magnétique pour guérir. Aujourd’hui, les magnétiseurs n’aiment pas ce terme car qui dit “guérisseur” dit “guérir”. Or, ils ne sont pas médecins et ne sont pas là pour remplacer la pratique médicale. 

Enfin, il est également essentiel que le magnétiseur mette la personne qu’il reçoit dans des dispositions favorables. De cette façon, le patient se sentira suffisamment en confiance pour réussir à se détendre et à lâcher-prise, afin de laisser l’énergie affluer vers lui.

Les techniques utilisées par le magnétiseur

Même si de nombreux magnétiseurs développent leur propre façon de faire, il existe des techniques que l’on retrouve couramment. Elles sont de cinq ordres :

  • Les passes : le praticien balaye une photo ou le corps avec ses mains. Les passes peuvent être rapides pour redonner de l’énergie ou lentes pour procurer un effet calmant. Il existe une passe particulière à faire en début de séance, pour “préparer” le patient. Elle est à réitérer en fin de séance, pour éliminer les éventuels excès d’ondes magnétiques reçues.
  • Les impositions : les mains sont placées à quelques centimètres de la photo ou du corps de la personne, soit bien à plat, soit les doigts regroupés en forme de pince. L’imposition sert à traiter en profondeur. Pour dynamiser la circulation de l’énergie, il est possible de maintenir les mains paumes ouvertes de chaque côté. En opposition, une main est alors émettrice et l’autre, réceptrice.
  • Les applications, les effleurages et les frictions. Elles ne peuvent s’effectuer qu’à domicile ou au cabinet. Elles consistent à mettre les mains directement en contact avec le corps de la personne. Elles s’utilisent en général pour mieux faire circuler les énergies. Par exemple, pour calmer une douleur, créer une protection ou pour éliminer certains symptômes.

J’ai envie de devenir magnétiseur : par où commencer ?

 

 Prérequis : avoir envie d’aider son prochain

fluide magnétique

Même si, en théorie, tout le monde possède du magnétisme, tout le monde n’est pas fait pour devenir magnétiseur. En effet, être magnétiseur ne se résume pas à prendre conscience de son fluide magnétique.

Il est primordial qu’un thérapeute quel qu’il soit, ait à cœur d’aider ses semblables grâce à ses capacités particulières.

Il doit également être en mesure de gérer des situations personnelles difficiles.

Enfin, son sens de l’écoute doit être suffisamment développé pour répondre de façon adaptée à la demande de chacun.

Tester l’étendue de ses propres perceptions

Afin de savoir dans quelle mesure vous pouvez faire confiance à votre propre ressenti, demandez à quelqu’un de votre entourage de vous servir de cobaye. Il devra avoir une douleur à un endroit bien précis. Bien sûr, il est important que vous ne connaissiez pas vous-même l’emplacement de la zone douloureuse.

Demandez-lui de se détendre. Ensuite, mettez vos mains près de son corps et déplacez-les très lentement. Si vous n’avez jamais exercé votre sensibilité “énergétique” auparavant, il est fort probable que vous ne ressentiez rien au départ. C’est tout à fait normal et ce n’est qu’en vous entraînant que vous développerez vos perceptions. Cependant, si vous êtes suffisamment sensible, vous allez à un moment percevoir une différence. Cette sensation apparaitra en passant vos mains plusieurs fois sur la personne qui vous sert de test. Prenez le temps de bien l’identifier pour la reconnaître lors de prochaines expérimentations. Il existe différentes formes de ressentis, suivant le problème rencontré. Ainsi, vous pourrez sentir :

empathes
  • De la chaleur : si vous avez affaire à un organe en hyperstimulation ou à une inflammation.
  • Du froid ou une sorte de vide si vous êtes en présence d’un organe qui fonctionne en dessous de ses capacités normales.
  • Des picotements ou des petites décharges électriques pour un nerf irrité.
  • Des sensations diverses et propres à votre sensibilité que vous apprendrez peu à peu à mettre en relation avec les différents maux rencontrés.

D’autre part, certaines personnes sont naturellement empathes. Elles vont donc ressentir elles-mêmes, de façon miroir, les douleurs du sujet qu’elles testent. Après cette expérimentation, il ne vous restera plus qu’à confronter votre ressenti avec le vécu de la personne. Avec de l’expérience, vous serez en mesure de connaître l’origine de chaque douleur ou son lien éventuel avec un événement vécu.

Pour s’entraîner : redonner de l’énergie à quelqu’un

Une fois vos perceptions affinées, vous pouvez commencer à vous exercer sur des choses simples. Par exemple, aider une personne de vos connaissances à retrouver de la vitalité. Cela peut être utile si la personne est fatiguée, si elle a un problème de santé ou si elle est en période de convalescence. Cette séance peut également aider à mieux vivre certaines périodes comme la croissance chez les enfants et les adolescents, une grossesse ou la vieillesse. Cette “revitalisation” s’effectue en trois temps :

  • Tout d’abord, installez la personne confortablement. Posez une main sur elle pour la mettre en confiance. Puis, passez vos mains à quelques centimètres de son corps. Commençez par la tête et descendez jusqu’aux pieds pour détecter les éventuels problèmes.
  • Éliminez ensuite les ondes négatives de votre patient en effectuant des passes transversales (qui s’effectuent mains ouvertes avec les doigts à 7-8 cm de la personne). Ensuite, demandez à votre patient de se mettre debout. Placez vos mains au-dessus de sa tête de façon à former une tente et laissez-les ainsi une minute. Faites descendre votre main “positive” (celle qui est la plus sensible) en touchant régulièrement le corps jusqu’à ce que celle-ci rejoigne la seconde, préalablement positionnée en bas du dos.
  • Replacez vos mains au-dessus de la tête de votre patient. Faites-les descendre en opposition (la “positive” devant et la “négative” derrière le corps) en effectuant quelques passes de la tête aux pieds. Elles seront rapides pour les personnes affaiblies et lentes pour les personnes nerveuses.

Pensez à bien descendre vos mains ouvertes durant toutes les passes, puis à les secouer. Ensuite, vous les remonterez fermées. En fin de séance, vous veillerez à vous passer les mains sous l’eau claire afin d’éliminer les ondes négatives.

 

Tout le monde n’en est pas capable

Comme nous l’avons vu dans ces lignes, tout le monde peut devenir magnétiseur, mais tout le monde n’en est pas capable. Cependant, si à la lecture de cet article, vous avez envie de tenter l’expérience, n’hésitez pas à en parler à d’autres praticiens pour profiter de leurs connaissances. Prenez aussi le temps d’apprendre les différentes techniques qui vous permettront d’être efficace pour, à votre tour, aider vos semblables.

En savoir plus sur le magnétisme….

Qu’est-ce que le magnétisme ?

Scéance directe ou à distance ?

Pin It on Pinterest

Share This